Honda CB 750 Seven Fifty


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion




Partagez | 
 

 La cerise spatiale d'Astronefle en vadrouille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
christo81

avatar

Nombre de messages : 4151
Age : 65
Localisation et département : gaillac
Date d'inscription : 29/04/2011

MessageSujet: Re: La cerise spatiale d'Astronefle en vadrouille   Dim 21 Juil 2013 - 13:22

moizossi je compatis pour le pied de tomate albino  Autrement, des photos à 45€ j'en ai reçu aussi, elles ne valent pas les tiennes   No
Revenir en haut Aller en bas
Astronefle



Nombre de messages : 86
Age : 54
Localisation et département : IDF sud (91)
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: La cerise spatiale d'Astronefle en vadrouille   Dim 21 Juil 2013 - 13:54

Voilà ! Les pieds de tomate grillés, le magret périmé (trop pour être mangé quel gâchis) au frigo, la boulangerie fermée ... tout ça ajouté à la dépression post-balade (remplacer les petites routes viroleuses (*) par le périph et les étoiles par les projecteur de l'aéroport c'est dur !) ... Heureusement le congèl marchait encore et la Vodka était restée au frais !

(*)
Viroleux, euse) : Adj. Qui comporte de nombreux virolos

Virolo : n. m. Arg. Changement de direction, sinuosité d'une voie de circulation. S'utilise généralement au pluriel pour désigner les virages en enfilade d'une route secondaire. Cit. "Et là il y a une petite route pleine de virolos où je vais tous les pourrir" (Edouard Bracame)
Revenir en haut Aller en bas
Astronefle



Nombre de messages : 86
Age : 54
Localisation et département : IDF sud (91)
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: La cerise spatiale d'Astronefle en vadrouille   Dim 21 Juil 2013 - 21:36

Mercredi

La mission principale de la journée est d'arriver à Aix au plus tard en début de soirée afin de retrouver des amis pour un restau avec comme objectif secondaire, si j'arrive assez tôt, de trouver une laverie (cela fait une semaine que je suis sur la route et je n'ai pas voulu charger trop les sacoches avec des vêtements de rechange donc mes chemises sont blanches de sel à force de transpirer sous mon cuir ...).

Petit détour par les Mées afin de revoir les pénitents avant de partir :


Détail :


Ensuite je vais traîner mes pneus du coté du Lubéron (toujours en cherchant les petites routes dans la montagne, les gorges, etc )

Le point blanc au milieu est une carcasse de voiture ... il a dû faire un sacré vol pour arriver là !

Une photo pas terrible juste pour l'ambiance car le soleil écrase les paysages et les endroits qui me plaisent le plus ne sont pas forément ceux où il est facile de me garer :


Je retourne vers l'est et arrive à Aix par Vauvenargue et la Ste Victoire.
250km de route alors qu'il y a moins de 70km à vol d'oiseau mais ce doit être ma plus petite journée et j'ai le temps faire une lessive et de passer à la banque (Un virement qui s'est perdu en route entre deux agences de la même banque ! ils sont forts au LCL) avant de retrouver mes amis pour un couscous. Les orages que la météo promet depuis plusieurs jours nous effleurent à peine et le temps de finir de manger tout est déjà sec.
- Tu vas voir la mer demain ?
- Heu ... nan je ne crois pas ...

C'est marrant ... je suis à quelques dizaines de km de la méditerranée mais je n'ai même plus envie de pousser jusque là.
Des tas de raisons plus ou moins bonnes s'additionnent :
- Peur d'avoir du monde
- Voir la mer sans se baigner c'est trop triste et je ne peux ni trimballer tout mon brol pour descendre dans les calanques ni le laisser sur la moto.
- Si je descends je vais y passer la journée et vu le temps que ça m'a pris pour arriver là ça serait bien de commencer à remonter car je veux être rentré dimanche au plus tard et j'ai l'intention de continuer à prendre les petites routes
- La météo annonce encore des orages.

Je reviendrai une autre fois pour faire la cote de l'Italie aux Pyrénées (et plus si affinités !) mais c'est décidé demain je commence à remonter vers le nord ...
Revenir en haut Aller en bas
thiriet

avatar

Nombre de messages : 4789
Age : 56
Localisation et département : malzeville 54
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: La cerise spatiale d'Astronefle en vadrouille   Lun 22 Juil 2013 - 11:15

merci
les Mées près de chez mon Bof et c'est là que mon neveux y a laissé le permis pr 2 mois  
encore de supers photos Merci
 
Revenir en haut Aller en bas
shumy

avatar

Nombre de messages : 1903
Age : 61
Localisation et département : 63
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: La cerise spatiale d'Astronefle en vadrouille   Lun 22 Juil 2013 - 11:25

Superbes toutes ces photos ! 

Tu as quoi comme appareil ?
Revenir en haut Aller en bas
Astronefle



Nombre de messages : 86
Age : 54
Localisation et département : IDF sud (91)
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: La cerise spatiale d'Astronefle en vadrouille   Lun 22 Juil 2013 - 12:08

thiriet a écrit:
... et c'est là que mon neveux y a laissé le permis pr 2 mois  

Ah ben ça me rassure vachement ça affraid 

shumy a écrit:
Tu as quoi comme appareil ?

Un Lumix DMC-FZ18

C'est un bridge 8Mp avec zoom optique à grande amplitude (x18 équivalent à 27-500) qui doit avoir 5-6 ans.

On en avait pris un comme cadeau de départ pour un collègue et c'est moi qui avait été chargé de l'achat ... Le lendemain je vérifiais que mon compte bancaire était bien en positif et j'en achetais un pour moi santa Depuis il marche toujours et je n'ai jamais eu envie d'en changer ...

Revenir en haut Aller en bas
shumy

avatar

Nombre de messages : 1903
Age : 61
Localisation et département : 63
Date d'inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: La cerise spatiale d'Astronefle en vadrouille   Lun 22 Juil 2013 - 13:00

Alors bravo, tu sembles bien exploiter les possibilités de l'appareil. 
Revenir en haut Aller en bas
Astronefle



Nombre de messages : 86
Age : 54
Localisation et département : IDF sud (91)
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: La cerise spatiale d'Astronefle en vadrouille   Lun 22 Juil 2013 - 14:52

Jeudi

Direction les Alpilles en évitant les grosses routes :

Des pins, des oliviers, des vignes, des cigales ... (nan cherchez pas les vignes elles sont juste derrière moi  )

J'arrive à Maussane un peu par hasard et en regardant la carte je vois une concentration de petites routes bordées de vert autour d'un coin nommé les Baux de Provence. Le nom me dit vaguement quelque chose (sans doute des collègues qui en parlaient à la machine à café après un retour de vacances) mais sans plus ...

En approchant du coin je prends une claque : C'est magnifique !

Un éperon rocheux qui se dresse au dessus du paysage, un château à l'air médiéval et plus ou moins en ruine planté en haut, un petit village de pierre accroché au flanc et des carrières creusées un peu partout comme des cavernes béantes et géométriques ou créant des escaliers géants qui ne mènent nul part font ressembler l'endroit à un délire d'amateur de fantasy.

Le village :


Carrières :


Le chateau, le chevalier, la monture :

(j'ai pas eu le temps de sourire pour la photo et il faisait dans les 38° à l'ombre)

Bon c'est pas tout ça mais je compte monter jusqu’au Menzenc dans la journée et c'est déjà l'après midi !
Tarascon, je contourne Nimes et commence la remontée vers le nord par les gorges du Gardon, Uzes ... le ciel se couvre. Sur la route d'Ales je prends même quelques averses. Elles ne durent pas et j'ai le temps de sécher entre chaque mais quand même ça ne va pas en s'arrangeant du coup arrivé à Ales je fais un détour le temps de trouver un pantalon de pluie.

J'aurais bien pris une taille au dessus pour être bien à l'aise mais bon ... je peux l'enfiler sans forcer (... nan rien Wink) et monter sur la moto avec donc ça ira.

Je reprends la route pour attaquer une portion dont l'aspect sur la carte m'avait fait rêver : Bordée de vert, que des zig-zags qu'on croirait une de ces traces que des bestioles laissent dans le sable humide à marée basse ... l'idéal du motard quoi ! Sauf que là il recommence à pleuvoir !

Portes. Il pleut de plus en plus et mon poireau intérieur reprend le dessus pendant que  je peste contre la météo. La pluie devient continue ...un parking, pause pour ajouter une micro-polairee entre ma chemise toujours trempée de la sueur de quand il faisait soleil et mon blouson dans lequel je vois avec inquiétude les gouttes d'eau disparaitre au lieu de glisser à la surface. Mes gants d'été sont déjà trempés et j'ai une paire moins aérée dans les sacoches mais le mauvais temps risque de durer alors je préfère les garder secs pour demain.

Pendant que je m'habille un motard émerge d'un virage, s'arrête près de moi :
- Ça va ? Un problème ? Smile
- Ben à part la pluie non rien ça va Smile
- Ok ! Bonne continuation !
- Salut Smile
(Elle est à toi cette chanson ...) C'est pas grand chose, quelques bouts de mots mais le Georges avait raison ça réchauffe bien !

Génolhac. Les virages se resserrent et les gouttes aussi ... Villefort j'hésite à m'arrêter mais le village sous la pluie me met le moral à zéro et mouillé pour mouillé je préfère continuer tant que je peux.
Montée dans un col sur une route qui donne le vertige, paysage grandiose, hautes falaises, lac au loin en bas, le cuir du blouson a fini de s'imbiber et l'humidité me glace les épaules, j'ai les doigts gourds, les cuisses raides, je me traine dans les virages, des éclairs frappent les sommets voisins et moi qui n'ai jamais eu peur de l'orage je commence à penser qu'une moto ne fait pas une très bonne cage de Faraday ... Curieusement ce qui m'attaque le plus c'est de me dire que cet endroit aurait dû être paradisiaque, cette route, ce paysage ... quel gâchis ! On pense à des trucs bizarres quand on a froid au milieu de la montagne.

Je suis sur un plateau. Je me rends soudain compte que le ciel c'est éclairci et que les gouttes sont moins grosses, tombent moins drues, la route est moins vertigineuse. J'ai toujours froid mais le moral remonte un peu et les virages ne sont plus mes ennemis personnels. La pluie fini par s'arrêter.

La température semble remonter au fur et à mesure que je perds de l'altitude et arrivé à Langogne tout d'un coup la route est sèche. Jolies maison, jolie église, les gens prennent l'apéro en short et chemisette, moi j'ai toujours froid mais je sens que l'air est plus chaud. J'ai envie de me poser, j'hésite ...Finalement non il y a un peu trop de monde ici et les gens parlent trop fort, c'est un bel endroit mais il ne correspond pas à mon humeur qui est toujours un peu accrochée à ce col.

Arf ! A peine passé le panneau Langogne la pluie revient ! Je me marre tout seul dans mon casque ...heureusement la pluie ne dure pas et arrivé à Pradelles tout est de nouveau sec.

Voilà ici c'est bien ... Je pose la moto sur la place. Il fait moins chaud qu'à Langogne mais l'atmosphère est plus "sauvage", je fais le tour du village à pied avec mon pantalon de pluie qui me colle aux jambes et mon cuir qui pèse trois tonnes mais cela me réchauffe et je me sens en résonance avec les quelques randonneurs que je croise.

Hôtel, douche, vêtement secs. Finalement le pantalon de pluie a résisté mais j'étais mouillé par la condensation qui me refroidissait les cuisses. Le cuir lui est bien trempé et je dois négocier pour trouver un cintre qui supporte son poids.

Vue de la fenêtre de ma chambre :


Un Alligot-saucisses arrosé de Cote du Rhône et suivi d'une faisselle-miel achève de me remettre d'aplomb (personnellement j'aurais mis un poil plus d'ail dans l'alligot mais il était tout même de bon niveau et les saucisses étaient parfaites  )
Revenir en haut Aller en bas
thiriet

avatar

Nombre de messages : 4789
Age : 56
Localisation et département : malzeville 54
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: La cerise spatiale d'Astronefle en vadrouille   Lun 22 Juil 2013 - 15:04

pas de pot ,dommage car les paysages avaient l'air super ,merci
 
Revenir en haut Aller en bas
chevy76
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 18462
Age : 57
Localisation et département : St Eustache la forêt (Dpt 76)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: La cerise spatiale d'Astronefle en vadrouille   Lun 22 Juil 2013 - 16:18

Astronefle a écrit:
Un Alligot-saucisses arrosé de Cote du Rhône était tout même de bon niveau et les saucisses étaient parfaites


ce post est comme les saucisses: parfait, et comme l'aligot: un régal...

Revenir en haut Aller en bas
http://motoself.chez-alice.fr
christo81

avatar

Nombre de messages : 4151
Age : 65
Localisation et département : gaillac
Date d'inscription : 29/04/2011

MessageSujet: Re: La cerise spatiale d'Astronefle en vadrouille   Lun 22 Juil 2013 - 18:40

Et puis ce temps...moyen t'as permis de faire des photos magiques. J'adore celle de Pradelles depuis ta chambre d'hôtel
Revenir en haut Aller en bas
Astronefle



Nombre de messages : 86
Age : 54
Localisation et département : IDF sud (91)
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: La cerise spatiale d'Astronefle en vadrouille   Mar 23 Juil 2013 - 15:26

Vendredi

Il a plu une partie de la soirée et sans doute aussi une partie de la nuit mais quand je me lève le ciel est bleu :


Direction le Mezenc. J'y suis déjà passé lors d'une virée plus courte (et TRÈS pluvieuse) il y a deux an et le coin m'avait suffisamment plût pour que j'ai envie d'y trainer de nouveau les roues ...

Temps idéal (beau mais pas étouffant comme un peu plus tôt en Provence), petites routes en bon état offrant des points de vue dégagés sur les paysage environnants. Je suis bien flower 

Un viaduc (?) quelque part en route :


J'approche du Mezenc :


Vue depuis le col de la croix de Boutières :


Une autre du même endroit avec des dômes aux profils caractéristiques :


Je traîne un peu sur les routes du coin (avec entre autre un détour par la charcuterie de St Julien Chapteuil pour un délicieux saucisson bien sec ! pig ) puis prends la direction du Puy en Velay où je m'arrête pour faire le plein.
En payant à la station je m’aperçois que mon clignotant avant-droit est plié vers le bas ... scratch  curieux la SF n'est pas tombée et je n'ai pas souvenir d'avoir frotté en manoeuvrant ... Je me pose sur le parking pour constater qu'il manque tout simplement la vis. Sans doute les vibrations car sur les photos du Mezenc le clignotant est encore en position.
Pas de problème ! Je trimballe toujours avec moi un paquet de trucs dont une longueur de fil de fer et du gros scotch toilé pour parer à ce genre de problèmes ... Sauf que là il ne me reste que 2cm de scotch ! J'ai dû en avoir besoin une autre fois et oublier d'en remettre clown

Bon Le Puy n'étant tout de même pas le fin fond de l'amazonie je trouve rapidement un remplacement mais c'est vexant

Un petit détour par les gorges de la Loire et je continue vers le nord toujours en prenant un maximum de petites routes.

Ambert, Thiers, Lapalisse ... Quelque part en route le ciel a commencé à se couvrir du coté est et plusieurs fois je renonce à des détours prometteurs car les sommets sont manifestement sous la pluie. Une fois je m'arrête (*) pour laisser passer un orage un peu plus loin et une autre fois je dois même faire demi-tour la pluie n'étant qu'à quelques dizaines de mètres devant moi mais au final j'ai réussi à passer entre les gouttes ! cheers 


(*) La pause flan :
-----------------------
Une petite boulangerie dans un trou joli mais paumé, une seule sorte de pain, une seule sorte de gateau : un flan dont les bords sont un peu desséchés (mais ce n'est pas forcément grave car c'est peut-être juste qu'il a été coupé trop chaud) ... Bah j'ai faim alors je tente ...

Bilan : Excellent ! La consistance est bonne, on sent le goût de l'oeuf sans qu'il n'écrase tout, la pâte est une pâte feuilletée fine et croustillante (on en voit tellement de trop épaisses et farineuses !). J'ai failli retourner en chercher une seconde pig 
-----------------------

Le donjon. Les petites vertes commencent à manquer et j'ai déjà bien roulé aujourd'hui mais je voudrais atteindre le parc du Morvan et je préfère me débarrasser des routes "tristes" maintenant donc je continue. Digoin, Gueugnon, je retrouve des vertes, Luzy. Ayé je suis dans le parc du Morvan ... mais je n'ai toujours pas vraiment envie de m'arrêter.
Je tourne autour du mont Beuvray en cherchant un hôtel mais le bilan n'est pas très bon pour le tourisme :
- Un hôtel complet
- Trois hôtels fermés (dont un lugubre avec des carreaux cassés)
- Deux hôtel-restaurants qui ne font plus que restaurant

Le soleil baisse et je fini par rejoindre (non sans avoir fait un maximum de détours pour profiter encore des routes et des paysages !) Autun où je trouve une chambre sans problème.
Revenir en haut Aller en bas
Astronefle



Nombre de messages : 86
Age : 54
Localisation et département : IDF sud (91)
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: La cerise spatiale d'Astronefle en vadrouille   Mar 23 Juil 2013 - 22:44

Samedi

Petit dèj à volonté avec un jambon blanc extra qui me met de bonne humeur pig 

Je reprends la direction du mont Beuvray mais tombe rapidement sur LA spécialité du Morvan : Une route fraichement gravillonnée.

Je ne sais pas bien à quoi c'est dû : Tradition millénaire, prix de gros, intéressement des pontes de la DDE locale dans les carrières de gravier, volonté d'entrainer les motards du coin à la conduite sur glace, ... mais je n'ai jamais réussi à traverser le Morvan sans tomber sur une belle route fraichement recouverte de gravillons.
Et attention !! Ici quand on prend la peine de vous mettre un panneau "danger gravillons" c'est pas de la gnognotte ! C'est le genre d'avertissement qu'il faut prendre en compte IMMÉDIATEMENT ! Vous avez à peine 50m pour placer votre meilleur freinage sous peine de finir en mode tapis volant !

Il y a des régions où le même panneau indique que la route à été refaite et peut comporter quelques gravillons par endroits, d'autres où vous trouverez quelques plaques réparties au hasard voire même un joli tas artistiquement placé à coté d'une plaque de goudron frais et luisant mais pas de ça dans le Morvan. On ne va pas user un panneau pour le tout venant de ce genre !
Là on cause sérieux monsieur ! Si il y a un panneau c'est que la route est entièrement couverte d'une couche de plusieurs centimètres de gravier et ce sur plusieurs km. C'est plus de la conduite mais de la navigation en haute mer, du surf sur une plage du pacifique, du pilotage acrobatique, le triple saut au trapèze et sans filet ! Le genre de route où ce n'est pas la moto mais le pilote qui fait de l'huile (*)

Je quitte cette piste aux angoisses et retrouve avec bonheur les petites routes que je suis plus ou moins au hasard avec leur quota normal de cailloux, de plaques de sables (il y a eu des orages cette nuit) et de raccords ou de trous planqués dans l'ombre.

Chateau Chinon, lac de Pannecière :

D'après ce que j'ai compris le barrage est en cours d’entretien ce qui explique le niveau plutôt bas.

Lac des Settons :


Lac de St Agnan, Vezelay :


Faulin un des nombreux châteaux rencontrés au hasard des petites route (et dont certains ne figurent pas sur les cartes !) :



Auxerre. J'ai le choix entre 150km d'autoroute où je vais m'ennuyer pendant à peine une heure trente et 200-250km de petites routes déjà connues qui me prendront 3 ou 4 heures à parcourir ... Je me suis déjà bien amusé aujourd'hui et il est plus de 18h donc je prends l'autoroute.

Fin de la boucle !


(*) Faire de l'huile : Expression populaire. S'inquiéter, envisager l'avenir avec crainte. Origine provençale probable "Il aurait eu une olive entre les fesses il t'en aurait fait de l'huileu !", variante grenobloise avec une noix en place de l'olive
Revenir en haut Aller en bas
Astronefle



Nombre de messages : 86
Age : 54
Localisation et département : IDF sud (91)
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: La cerise spatiale d'Astronefle en vadrouille   Mar 23 Juil 2013 - 22:57

Les chiffres :

3384km avec une moyenne de 5.10 litres aux cent km et sans en avoir ajouté en route le niveau d'huile est toujours un peu au dessus du mini.
Revenir en haut Aller en bas
nandou1

avatar

Nombre de messages : 22750
Age : 59
Localisation et département : Paris 13
Date d'inscription : 17/05/2009

MessageSujet: Re: La cerise spatiale d'Astronefle en vadrouille   Lun 5 Aoû 2013 - 17:23

j'arrive pile poil pour la dernière, je viens de passer 30mn à rattraper le retard
pris par les wacances.
quel régal, aussi bien pour les photos qui font voyager que pour les textes
qui détendent et font rêver.  
Un grand merci à toi pour ce bon moment de partage.  
ça m'a, presque, fait oublier que je rentre tout juste du sud.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La cerise spatiale d'Astronefle en vadrouille   

Revenir en haut Aller en bas
 
La cerise spatiale d'Astronefle en vadrouille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» La cerise spatiale d'Astronefle en vadrouille
» cerise de carglass
» Projet 2012...le GAG en vadrouille
» sorti en loire pour la vadrouille team77
» accessoires d'époques et cerise sur le gâteau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Honda CB 750 Seven Fifty :: Présentation :: Présentation de votre Seven Fifty-
Sauter vers: